banniere blog

banniere blog

vendredi 28 mars 2014

Slackline

Bon, après la via ferrata, le surf de rando, voici un peu de slackline...
Vivement le beau temps pour parler enfin d'escalade !


Cliquez sur plus d'infos pour avoir plus d'infos
Mais bon en attendant, je vais vous parler de slackline, et plus précisément de highline.
Certains s'amusent à marcher sur une sangle à 100 m de haut, entre deux parois...bon c'est pas trop mon truc, j'ai déjà essayé à 1 m du sol, et je n'arrive pas à rester debout plus de 1/2 seconde.

En fait, c'est surtout l'envie de faire découvrir celui qui a filmé et réalisé ce film. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas devenu cinéphile...
Laurent Triay grimpe depuis longtemps, et vit d'activités proches de l'escalade : il fait des films, mais il est aussi Brevet d'Etat Escalade, et c'est d'ailleurs dans ce contexte que j'ai eu l'occasion de le croiser l'an dernier. Et du coup; j'avais pu profiter des premières images de ce documentaire sur la highline, ainsi que son expédition de canyon au Népal.
Je sais que certains au club ont déjà acheté certains de ses DVD (ou alors à télécharger légalement, pour 5 €), alors n'hésitez pas à faire de même, c'est pour la bonne cause ! Enfin, c'est pour qu'ils puisse continuer de vivre de sa passion. Si je peux vous rassurer, il ne roule pas sur l'or, et c'est vraiment quelqu'un de bien. Si vous avez l'occasion d'aller grimper en Espagne, peut être que comme Laurent et Stéphane vous le rencontrerez vous aussi, en train d'équiper, de grimper, de filmer, de faire de la musique...

Le site de Laurent Triay : www.worklessclimbmore.com

J'ai retrouvé récemment un article qui lui était consacré dans Grimper (n°97, octobre 2006), en voici quelques extraits :

 Sam Bié : Bon, commençons depuis le début, donc à l'école tu travaillais bien ?
Laurent : Oui, au début, jusqu'à la quatrième/troisième, où, là, tout s'est vraiment dégradé. Je ne voyais plus trop l'intérêt du truc et n'avais aucune motivation pour un boulot particulier...Du coup, j'ai suivi ce qu'avaient fait mon grand-père et mes oncles, la voie des travaux publics. Après la troisième, j'ai fait deux ans à Egletons en Corrèze, une école très renommée dans le milieu, et j'ai eu mon CAP d'engins. j'ai ensuite passé un Bac Pro TP à Bédarieux, plus près de la maison, et de retour enfin au sud ! En Corrèze, pour grimper, je faisais quinze bornes en skate pour aller faire du solo jusqu'au 7a sur une falaise pourrie, j'avais seize/dix-sept ans, j'étais un peu inconscient...

Pour info, l'interviewer (Sam Bié) est surtout et aussi photographe. C'est lui qui a pris les belles photos des articles. On peut voir d'autres chef-d'œuvres sur son site



Et aussi dans Vertical (n°106, mars 1998), quand il était jeune


Bon, tout ça est reproduit sans autorisation aucune...j'espère que je ne vais pas finir en prison

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire