banniere blog

banniere blog

lundi 28 juillet 2014

Stage "Montagne" d'initiation à l'alpinisme

Donc là, j'attrape la perche tendue par mon ami Joël dans l' article précédent et j'en profite pour vous poster une "carte postale estivale" - (partie 2, donc) - présentant le stage "Montagne" organisé par le C.R. pour nos jeunes.




Quand je dis pour "nos" jeunes, je pense aux jeunes de l'ensemble des clubs de la Région, même si le BEC a été très représenté cette année (!)

Quoiqu'il en soit, le stage a bien eu lieu du 5 au 12 juillet, dans les Pyrénées, pas tout à fait dans les endroits prévus initialement, mais bon, la météo est parfois capricieuse...

On démarre le samedi  avec une pause à St-Antonin Noble Val, de manière à tester un peu tout le monde, vérifier les manips, grimper en grosses pour certains, voire même poser des coinceurs. Là, soleil au rendez-vous.


Le lendemain, Dent d'Orlu. D'abord, il faut marcher, activité qui ne fait pas toujours partie des priorités enseignées dans les clubs d'escalade, mais les jeunes partis comme des fusées s'en tirent très bien, même Clothilde qui n'en n'a pas l'impression.















 Première grande voie pour certains ("Supersé" ou "Fleur de rhodo")

On évite l'orage de (très) peu, ce qui fera mentir certains au club. Pourtant, on le voit, on le sent et il passe tout près de nous... C'est pas plus mal et tout le monde est super content :



Ce n'est pas une raison pour ne pas se revigorer les pieds dans le bain d'Ax-les-Thermes (sauf Antoine, était-il puni ?).



Dans la nuit de dimanche à lundi, là l'orage nous a bien eu, surtout ceux qui dormaient avec Mathilde. Du coup, tente et affaires mouillées (les joies du camping) et en route direction soleil, c'est à dire le Canigou, beaucoup plus à l'Est, mais il n'y a que là qu'il fait beau.

Sur le chemin, un peu de bloc sur un spot MAGNIFIQUE, comme quoi rien n'est incompatible avec l'alpi ! J'en connais qui aurait préféré être là plutôt que de se peler sous la pluie d'île de France...


Thomas prêt pour le jeté avec ses chaussons de compét.

Bivouac du soir, le temps vire au beau. Et en plus, on a un chef scout avec nous. Donc feu oblige. Il ne manque que les chamalos (putain, Loïc !...)

Le lendemain, départ pour l'arête Quazemi au Canigou, excellente course pour l'initiation sur une arête. Au départ, certains se sont couverts...


Peut-être un peu trop, car après ils ont chaud dans la montée d'un talus un peu raide (ah, la marche avec un sac à dos...). Du coup, on fait 2 groupes et certains font la voie "normale".

Les cordées sur l'arête Quazemi, où les jeunes apprennent à s'assurer en mouvement, au becquet, et aussi à poser quelques protections (qu'il faut parfois aller récupérer)...
TROP GENIAL! dixit notre mascotte qui se reconnaîtra.

       
Sommet catalan                                             Le dièdre final de la voie normale

C'est suffisant pour aujourd'hui, et tout le monde arrive à rejoindre le refuge des Cortalets à temps. Là, c'est une menu gargantuesque qui nous attend et certains petits gabarits arrivent à se resservir 3 fois de la daube. Impressionnants ces jeunes !

Mercredi, nous devons retraverser et repasser de l'autre côté (côté Mariailles). On choisit la brèche Durieux, ce qui nous donne l'occasion de faire une petite école de neige dans les restes du glacier du Canigou.


 Le ciel bleu dominant le lac glaciaire                     Relais sur corps mort, avant descente "Bear Grills"


 Dans la remontée de la brèche                  puis franchissement du passage sans neige


Vu du bas, les photos faisaient trop peur, on aurait dit Desmaison dans les grandes Jojo. Du coup, je les ai pas mises.
De retour aux voitures, sans orteils ni doigts gelés, on décide quand même que ce serait bien de clôturer la journée par un petit bain dans des sources d'eaux chaudes naturelles ; ça tombe bien il y en a dans le coin ! Notre guide joue son rôle jusqu'au bout, pour le plaisir de tous (température de sortie de l'eau de l'ordre de 40°C...)

Le jeudi est occupé pour certains par une journée escalade + voie de plusieurs longueurs avec pose de coinceurs.

On remet les chaussons, et on apprend à faire des relais T.A.


Pour d'autres, visite au garage Peugeot du coin (faut bien changer sa pompe à gazole de temps en temps) ou "comment faire tenir le contenu d'un Expert dans une toute nouvelle Ford Tournéo"...
Et bien en fait, c'est possible. Vraiment TOP cette Ford !




Vendredi, dernier jour de stage avant le retour sur Brive, on en profite pour découvrir un secteur de grimpe appelé "Petit Yosemite" pour cause de ressemblance avec le grand (mais en plus petit), et avec la Corse, je trouve.

Départ de la voie : on se prépare et on alourdit un peu le baudrier.

Voie des "secouristes" pour tous : pas trop dure, très bien équipée dans la partie basse, puis progressivement TA vers la fin. Le tout dans un très bel endroit !
Notez le serrage de la sangle du casque, qui peut différer selon les personnes.

Bref un bon stage, plein d'envies et de bonne humeur. Merci aux jeunes ! Merci à David pour ses bons plans, à Fabienne pour son coup de main (et de volant), au C.R. pour le financement.

Et à l'année prochaine !

video

1 commentaire:

  1. malgré une météo capricieuse, une bonne découverte (et une éclate) pour les jeunes....bravo

    RépondreSupprimer