banniere blog

banniere blog

mardi 2 juin 2015

Roc d'Hozières

Pierre souhaitait "tester" les jeunes avant le stage montagne de cet été...on est donc parti au Roc d'Hozières.

Un peu plus dur et plus long que l'an dernier, où nous étions partis à la Roche Tuilière, la voie Bulle d'Hozières se déroule sur 8 longueurs (pour un total de 240 m, quand même).
RDV dimanche matin à 7h30, pour un départ à 8h...on n'a pas cherché à partir vite, mais plutôt faire attention de ne rien oublier. Les deux voitures bien remplies (8 jeunes et 2 encadrants) sont arrivées sur les lieux après pile poil 2h de route.
Une petite montée plus tard (heureusement que j'ai dû attendre Hugo, car sinon j'aurais fais le chemin tout seul...à mon rythme) et nous voilà prêts à décoller, après un petit rappel sur le déroulement de la journée par Prof Pierre (boire un peu, manger aussi, car on ne prendra pas tout dans les sacs et on en laissera au sol -pour le retour - pour ne pas trop s'alourdir). Le ciel est assez couvert, loin du beau ciel bleu de la plaine, mais on échappera à la pluie.
La première longueur se déroule sans problème. Puis premier relais, cela commence à boucher un peu, vu le nombre...
chacun attend son tour au pied de la voie
Surtout que la longueur suivante, la plus difficile de la voie, ralentit l'avancée des premiers, et fatigue les avants-bras de certains, qui ont du mal à passer. Un autre en profite pour se dégonfler, et laisser la place de premier de cordée à son collègue. Mais bon, tout roule, chacun son rythme.
fin de la deuxième longueur
haut de la 5ème longueur



 Pas grand chose à signaler dans la voie, à part une pierre qui tombe sur la tête de Valentin, mais bon, c'est la montagne (la prochaine fois il ne lèvera pas la tête quand quelqu'un criera "caillou"). Pas de reverso tombé malencontreusement cette année, mais un chausson, qui heureusement a pu être récupéré quelques mètres en dessous.
La descente se fait bien par un vallon on peu raide, mais rapide, pour le coup.

Retour à Brive vers 20h

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire