banniere blog

banniere blog

jeudi 12 novembre 2015

Martine fait de l'escalade

On l'aime bien, alors on a décidé de l'emmener faire de l'escalade, de la vraie, sur du rocher.
En fait, elle ne s'appelle par Martine (mais presque...), mais pour des raisons évidentes de confidentialité, on lui laissera le bénéfice de l'anonymat.
Bref, en ce mercredi 11 novembre, nous (Martine, Nico, et moi) voilà partis pour la falaise d'Autoire.

Allez, c'est parti pour la première voie : L'arnaque (6b+)
J'y vais d'abord, et malgré le fait que cette voie ça doit faire plus de 50 fois que je la fais, je cherche un peu les prises avant d'attaquer la colonnette finale, qui passe sans problème.
 Martine zippe dans le haut, juste avant de s'engager au-dessus du dernier point...mouais, je crois bien qu'elle a préféré tomber là que plus haut, mais bon.
Autoire : Martine dans l'Arnaque


Après, on est allé dans fauteuil piégé (ceux qui connaissent et le site et Nico savent que ce sont les deux voies obligatoires à faire avant de commencer à grimper).
Je me souviens qu'à une époque, j'arrivais à aller au-dessus du relai, soit pour rejoindre le relai de droite, soit celui de gauche. Ben là, j'ai vaguement essayé d'aller sur la gauche, mais j'ai vite baissé les bras...on va dire que j'étais content d'avoir enchainé la partie en 6c...

Autoire, Fauteuil piégé

Et c'est parti pour Marine, heu oups, Martine, je me suis trompé, ça doit être un lapsus, désolé, en fait c'est Martine que je voulais dire, si, si...
Même si elle a pas trop mal grimpé, elle tombera dans le haut, et retentera par la suite sans plus de succès...mais ça progresse. Enfin, au bout de 2 voies, elle a les doigts qui piquent, en commence à prétexter qu'à Milhac le rocher il fait moins mal.

Pour ma part, je pars faire Camino loco, au taquet dans le passage difficile, et explosé dans le dernier mur. Mais bon, c'est enchainé, et c'est l'essentiel. Impasse de Nico dans cette voie (apparemment, il est pas venu pour faire que du 6) et pour Martine, qui a trop mal aux doigts

Bref, ensuite on a fait Il était une fois la mienne, enfin Nico nous a mis les dégaines, puis on est allé voir que c'est quand même dur, même pour des SAEiste de talents comme nous. Bon, je suis quand même arrivé en haut ; de toutes façon je n'avais pas trop le choix, c'était les dégaines à Nico. Et justement, en récupérant la dernière dégaine dans la descente, j'ai pu faire la grande balançoire. J'aime pas trop ça, en fait, même si je l'ai pas trop montré. Même Raoul avait eu peur quand il l'avait faite (il était petit à l'époque), c'est dire...Comme j'avais pas pris ma gopro et que Nico avait oublié son drone, on n'a pas d'image de ce moment inoubliable.

Puis Nico est parti dans Les colonnes vertes et pâles, et enfin il est tombé ! Là, on l'a pas suivi. On a préféré faire Suicide collectif. J'ai pas trop mal grimpé, je me suis arrêté que 3 fois. Soit une fois par dégaine...bref, après le passage de Martine, j'y suis retourné en courant et en moulinette, afin de ne pas laisser trop de temps de repos à Nico avant qu'il ne fasse une petite randonnée dans Nikita.

On l'a toujours pas suivi.

Bref, une bonne journée de remplie

Joël

PS : en fait, Martine ne connaissait le blog du club. Comme ça fait 4 ans qu'elle est à Brive, cela m'a un peu vexé, et du coup je lui ai dit qu'elle aurait droit à un joli article !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire