banniere blog

banniere blog

lundi 2 mai 2016

Ils sont fous dans ce club ! (sortie à la roche Tuilière)

Comme chaque année, avec Pierre, on prévoit une sortie en grande voie pour faire découvrir autre chose à nos jeunes.
Et vous pourrez voir qu'il en faut pas mal pour nous décourager !
RDV à 7h30 au gymnase, pour pouvoir profiter de cette belle journée.
En effet, la météo semblait pas trop mal, même si j'avais prévenu le groupe du risque de températures un peu fraîches.
Et puis la météo prévoyait de la neige pour la nuit précédente. Pas beaucoup...un flocon. Mais comme le dit Alain :"ici, quand y a un flocon, il tient !"
Et donc plus on s'approchait, plus on commençait à perdre espoir...
Là, on y croyait moyen...
Là, on s'est dit qu'il fallait peut-être faire demi tour
Bref, après avoir compris que l'on arriverait pas au parking, on s'est décidé à faire demi tour.
Descendus à Rochefort Montagne, un coup de fil à Pierre, qui nous indique qu'il est arrivé au parking du col de Guéry (par une autre route) et qu'il y a donc rejoint Boris et Geoffrey, de AIR Escalade (club de St Germain les Belles), et qu'ils nous attendaient...Bon c'est reparti...

...avec dans la tête que finalement il n'y aura pas d'autre choix que de rentrer, vu les conditions. Mais non, Pierre était toujours motivé (au pire, on fera les manips de cordes) et ne comprenait pas trop notre réserve, à Alain et moi.

 L'ensemble des jeunes étant de toutes façon dans les starting blocks, nous voilà partis sur le chemin d'accès.
plutôt beau
mais un peu froid
Vous y croyez, là, qu'on va faire une grande voie ?

Arrivé au pied de la paroi, on voit bien que le rocher est trempé, à part sur la droite, où on se décide de poser les affaires, et de faire des révisions de relai et de pose de coinceurs.
Et puis...et puis finalement, le soleil aidant, le rocher commence à sécher (globalement, mais il reste des portions humides), et donc Alain, merci à lui, retourne à la voiture pour y récupérer une corde supplémentaire (vu la neige, on n'avait pas pris trop de matériel).



On laisse Pierre et ses stagiaires (les jeunes participeront au stage montagne de cet été), et nous partons voir ce qu'il en est dans la voie normale (5 longueurs). Et au final, à part quelques passage humides, la voie était grimpable !
Première grande voie pour Léa, qui restera quand même en second, laissant Alain passer devant, tout content de faire prendre l'air à son matériel, resté bien longtemps dans son garage.

De notre côté, avec Benoît, nous passons un peu sur la gauche pour les doubler, et je le laisse passer devant après avoir fait les 2 premières longueurs.
Et on a eu de la chance, car quand les autres sont partis dans la voie, les nuages étaient arrivés, et il faisait légèrement plus froid.
L'heure du retour ayant sonné, on donne le top départ, et c'est reparti pour le parking (et au retour, ça monte !)


Encore une fois, l'optimisme de Pierre a payé, et nous avons passé une bonne journée
Je n'aurai qu'un mot à dire : "Merci Patron !" (pub déguisée pour annoncer le passage de ce documentaire à Brive le 4 mai, et à Uzerche le 6 mai)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire